"~ 700 av. JC"
Les Assyriens sont capables de façonner des lentilles : une lentille plan-convexe est découverte en 1850 à Nimrod (au nord de l'Irak actuel)

"Vème siècle av. JC"
Le chinois Mo Ti observe que les rayons du soleil passant par un petit trou reproduisent une image inversée.

"IVème siècle av. JC"
Aristote découvre à son tour le principe de la chambre noire. La chambre obscure qu’il utilisa n’était autre qu’une pièce privé de fenêtre, dans laquelle la lumière pénétrait uniquement par un objectif primaire, le sténopé, un simple trou pratiqué dans l’une des parois. Sur le mur d’en face, l’image du monde extérieur y apparaissait inversée. Il l’employa pour observer une éclipse solaire.
Euclide rédige un traite d'Optique.

"IIème siècle av. JC"
Apparition de la lanterne magique en Chine. 
Des lentilles bi-convexes sont fabriquées à Carthage.

~ 150 ap. JC
Ptolémée aurait rédigé un traité "L'Optique" (réfraction, vision binoculaire ...)

~ 800
L'alchimiste arabe al-Sufi aurait fabriqué du nitrate d'argent par dissolution d'argent dans de l'acide nitrique.

Xème
Le principe de la chambre noire est connu en Chine.
L'égyptien Ibn Al-Haitham, note dans son ouvrage sur l'optique que plus le trou est petit, plus l'image est nette.
Les arabes s'appuient alors seulement sur le traité d'optique d'Euclide, mais en corrigent certains points.


XIIIème
Plusieurs écrits traitent de la chambre noire en Europe (Angleterre, Pologne, France ...).

1490
Léonard de Vinci fabrique une petite chambre noire transportable, décrit avec précision la Camera Obscura, et s'en sert comme outil à dessin. Beaucoup de peintres s'aideront par la suite la camera obscura ...

~ 1550
Jérome Cardan ajoute une lentille derrière le petit trou de la chambre noire. Cette lentille, qui focalise les rayons lumineux, a un double intérêt : l'image devient plus nette, et le trou peut être agrandi afin de laisser passer plus de lumière. Il décrit ce procédé dans un ouvrage (De Subtilitate)

1558
Le physicien italien G.B. della Porta fixe un miroir devant l'objectif pour redresser l'image. Il est traduit devant un tribunal pour sorcellerie, après la publication de son célèbre ouvrage "Magiae naturalis"(la Magie naturelle), dans lequel il décrit les applications possibles de la chambre noire au théatre (projection vivante de personnages renversés)

1566
Georges Fabricius (1516-1571, médecin et alchimiste) découvre un mélange de sel marin et de sel d’argent, aujourd’hui connu sous le nom de chlorure d’argent (ou "Lune cornée"). Il constate que la solution blanche noircit facilement lorsqu’elle est exposée à la lumière.

1568
L'italien Daniel Barbaro (1513-1570) a l'idée d'ajouter un diaphragme dans la chambre noire, pour obtenir une image plus nette. Il utilise une lentille biconvexe (La prattica della perspettiva)

1607
J. Kepler, qui lit l'ouvrage de della Porta, invente le terme "camera obscura". Dans son ouvrage "Ad Vitellonem paralipomena", il compare l'oeil à une chambre noire, avec la pupille comme orifice, l'iris comme diaphragme, l'iris comme lentille convergente, et la rétine comme l'écran où l'image apparait. Trente ans plus tard, Descartes commente cette comparaison dans son livre "Dioptrique".

1614
L'italien Angelo Sala écrit que la poudre de nitrate d'argent noircit à la lumière.

1646
La camera obscura (shashin-kyo) est introduite ua Japon, par les hollandais.

1650
La chambre noire compte des lentilles de différentes distances focales; à cette époque, elle servait principalement aux dessinateurs.
1722
Jakob Christoph Le Blon, graveur en Angleterre, réalise une impression en trois couleurs : jaune, rouge, bleu (principe de la synthèse soustractive).

1727
L'allemand JH Schulze découvre par hasard que le nitrate d'argent noircit à la lumière. Angelo Sala l'avait déjà constaté en 1614, mais Shulze a par chance impressionné un papier. Le mélange d'eau forte (acide nitre dilué) et d'argent était dans une bouteille, devant laquelle il avait mis un papier. Il ne s'agit pas encore du concept de photographie, car Shulze ne pense à utiliser cette propriété avec la camera obscura.
La sensibilisation d'une feuille de papier avec du nitrate d'argent est décrite 10 ans plus tard par le chimiste Jean Hellot, dans une communication à l'Académie des sciences.

1733
L'abbé J.A. Nollet réalise en France une camera obscura en forme de tente, à poser sur une table. Dans un traité, il décrit en détail les différentes plaques qui sont utilisées dans les lanternes magiques. Il donne à la lanterne magique sa forme définitive (conservée jusqu'au XXème siècle).

1757
Le physicien italien G. B. Beccaria décrit l'action de la lumière sur le chlorure d'argent..

1758
L'opticien britannique John Dolland construit un objectif achromatique, en utilisant une lentille convexe et une lentille concave. Il s'est appuyé sur les calculs établis dix ans plus tôt par le mathématicien allemand L. Euler.

1761
Charles François Tiphaigne de la Roche, médecin à la faculté de Caen, et écrivain "d'anticipation", est souvent considéré comme l’un des plus célèbres prophètes de la photographie.Niepce dans sa jeunesse aurait semble-t-il très apprécié cet auteur.

1778
L'anglais William Storer fabrique une chambre très perfectionnée, la Royal Delineator, avec un objectif à crémaillère pour la mise au point, redressement de l'image par miroir, deux lentilles interchangeables pour portraits et vues rapprochées, lentille grossissante à l'intérieur.

1780
J. A. César Charles, professeur de physique à la Sorbonne, montrait dans ses cours publics comment former une image sur l'écran de la chambre obscure, recouverte d'une feuille de papier enduite de chlorure d'argent (les parties lumineuses de l'image s'imprimaient en noir sur le papier).

1792
L'italien Vasalli précise que n'importe quelle lumière peut agir sur le chlorure d'argent, pas seulement celle du soleil.

1796
Senefelder invente un procédé de reproduction qui est resté très célèbre : la lithographie

1797
Voyage de Niepce en Sardaigne avec sa famille et son frère. C’est au cours de ce voyage que Nicéphore et son frère Claude auraient eu l’idée du concept de la Photographie.

Back to Top